Test participes passés (niveau 2)

Mettre les verbes en italique à la forme voulue
Béatrice et Bertrand, je vous l'assure, je vous ai écrire hier !
Les pluies qui sont tomber la semaine dernière.
Elles se sont perdre dans la forêt.
Quelle heure avez-vous préférer retenir pour ce rendez-vous ?
Des hurlements ont retenti, qui nous ont terroriser.
Quelle difficulté particulière ont-ils rencontrer ?
Les fortes chaleurs qu’il a faire hier m'ont fatigué.
Ces quartiers que j'ai voir détruire.
J'ai vu ces clients hier. Je les ai entendre dire des énormités.
Les ongles qu'elle s'est ronger sont tout abîmés.
Les lentilles qu'il a mal digérer le mois dernier.
Les textes que les notaires vous ont faire lire sont tout à fait explicites.
Des pommes ! Il en a manger vraiment beaucoup.
Trois locataires se sont succéder dans cet appartement l'an dernier.
La persévérance qu’il a manquer aux élèves…
Elle s'est acheter une magnifique propriété.
Les pommes de terre que j’ai voir planter.
Les nuages filaient, nous les avons voir courir dans le ciel.
Les outils qu’ils se sont prêter traînent dehors.
Nous nous sommes encore parler hier.

10 commentaires:

  1. C'est plutôt très bien vouni1 ! Et le test 3, cela donne quoi ?

    RépondreSupprimer
  2. Cela reste très bon. Il existe une règle que l'on oublie très souvent : celle des participes passés suivis d'un infinitif. C'est peut-être ce qui explique vos trois erreurs.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, mais je ne suis pas convaincue pour "préféré", car pour moi préféré se rapproche de retenir plutôt que de l'heure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Heure » est effectivement COD du verbe « retenir » et non du verbe « préférer ». Voilà d'ailleurs pourquoi « préféré » ne s'accorde pas (comme c'est le cas dans la réponse du test). Il s'agit de la règle du participe passé suivi d'un infinitif. À ce sujet, lire l'article : http://unmondesansfautes.blogspot.fr/2014/12/ne-jetez-plus-de-aux-lions_92.html
      Précision : dans ce genre de test, il arrive que la réponse soit exacte mais qu'une faute de frappe dans le reste du mot soit à l'origine de la mention « faux ».
      Bien amicalement...

      Supprimer
  4. Bonjour,je ne comprends pas pourquoi "vu" s'accorde dans la phrase "Les nuages filaient, nous les avons (voir) courir dans le ciel".
    Merci de m'éclairer ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Béatrice,
      On applique ici la règle des participes passés suivis d'un infinitif.
      Dans ce cas, le participe passé (utilisé avec l'auxiliaire avoir) s'accorde avec le COD (placé devant) à la seule condition que ce COD fasse bien l'action du verbe à l'infinitif.
      1. « Cette cantatrice, je l'ai vuE chanter hier. » (C'est la cantatrice qui chante, donc j'accorde.)
      2. « Cette pièce, je l'ai vU jouer hier. » (Ce n'est pas la pièce qui joue, donc je n'accorde pas.)
      Il est à noter que cette règle n'est pas arbitraire. Dans le premier cas, le « l' » (reprenant « cantatrice ») est le COD du verbe « voir » ; dans le second cas, le « l' » (reprenant « pièce ») n'est pas le COD du verbe « voir », mais bien celui du verbe « jouer ».
      Dans la phrase qui nous intéresse, ce sont bien les nuages qui courent dans le ciel… donc j'accorde :
      « Je les ai vus courir. » (Il existe ici une figure de style, une personnification, mais dans la pensée de l'auteur, les nuages réalisent bien l'action de courir.)
      En espérant ne pas avoir été trop confus ce matin…
      Bien amicalement.

      Supprimer
    2. merci, c'est très clair ! Donc si on parle d'une femme, vous écrirez bien "je l'ai vue venir ? "puisque c'est elle ("l'") qui vient ? Une de mes éditruices m'a changé mon texte pour mettre "vu" :(

      Supprimer
    3. Oui, votre éditrice a certainement corrigé une faute qui n'en était pas une. Maintenant, vous pouvez voir aussi le bon côté des choses : un éditeur qui relit, corrige ou fait corriger un manuscrit, ce n'est plus si fréquent que cela aujourd'hui !

      Supprimer